20Février 2020

L'alcool et la conduite

Conduite sous l'emprise de l'alcool, quels sont les risques ?

L'alcool est l'une des premières causes de mortalité sur la route :
  • L'alcool est responsable de 30% de la mortalité routière ;
  • Le risque d'être responsable d'un accident mortel est multiplié par 17,8 chez les conducteurs alcoolisés ;
  • Les accidents impliquant de l'alcool sont plus graves que les autres : le nombre de personnes tuées pour 100 blessés hospitalisés est de 23 pour les accidents avec alcool contre 10 pour les accidents sans alcool.

Même à petite dose, l'alcool agit directement sur le cerveau. Raison de plus pour ne pas ignorer ses effets.

A partir de 0,5 g/l les risques sont réels :
  • le champ visuel est rétréci ;
  • la perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;
  • la sensibilité à l'éblouissement est plus importante ;
  • la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;
  • la coordination des mouvements est perturbée ;
  • l'effet désinhibant de l'alcool amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à surestimer ses capacités.

Conseils pour éviter la prise de risques

Organiser son retour de soirée 

Vous allez faire la fête ce soir et vous avez prévu de boire de l'alcool ? Organisez-vous pour que votre nuit ne se termine pas tragiquement. Avant de partir, demandez-vous comment vous allez rentrer et, si vous ne pouvez pas rester dormir chez un ami, pensez à désigner Sam, votre capitaine de soirée. 


Qui est Sam ? Sam : celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas ! 
  • Sam, c'est celui qui décide de ne pas boire d'alcool avant de sortir et pendant la soirée. Il sait qu'il doit ramener les autres après la fête ;
  • Être Sam, c'est faire un choix, s'assurer que tous ses amis rentrent chez eux sains et saufs ;
  • Sam, ce n'est jamais le même. Avec le reste de la bande, désignez un nouveau capitaine de soirée. 

Désigner un conducteur qui ne boit pas reste l'une des meilleures solutions pour être certains de rentrer en toute sécurité. Élisez votre Sam avant de sortir ! 
  

Souffler avant de reprendre le volant 

Si vous avez consommé de l'alcool mais que vous aviez prévu de reprendre le volant, mesurez votre taux d'alcoolémie avec un éthylotest : soufflez, vous saurez.  

Si vous dépassez la limite autorisée, fixée à 0,5 g/l ou 0,2 g/l si vous êtes détenteur d'un permis probatoire, attendez sur place que votre taux se réduise. Avant de partir, testez-vous encore.  

A noter : n'utilisez que les éthylotests portant la mention « NF ». Vérifiez la date de validité et lisez attentivement la notice avant utilisation. 

Si vous êtes au-dessus de la limite, sollicitez des amis qui n'ont pas bu pour vous raccompagner, utilisez les transports en commun ou prenez un taxi. 


Retenir un ami qui a bu 

Même si vous savez comment rentrer en toute sécurité, n'oubliez pas de rester vigilant et attentif aux autres :  
  • ne laissez pas un ami qui a bu reprendre le volant ;
  • refusez de monter dans un véhicule dont le conducteur n'est pas en état de conduire. 

Autres actualités